Consulat général de Belgique à Jerusalem
Home Coopération au développement

Coopération au développement

L’objectif prioritaire de la coopération belge au développement est le développement humain durable. Elle doit atteindre cet objectif tout en réduisant la pauvreté et l’inégalité, dans un contexte de partenariats, et en respectant les critères pertinents pour le développement. Elle doit également générer et accroître le soutien du public belge à la solidarité Nord-Sud et à notre politique de coopération.  Les Objectifs de développement durable, le principe de ne laisser personne de côté et les engagements humanitaires dans le cadre du « Grand Bargain » sont des éléments centraux de notre politique.www.dg-d.be.

Programme de Coopération

La Coopération belge au développement entretient un partenariat étroit avec l'Autorité palestinienne depuis mai 2000. L'accord général a été signé à Ramallah le 12 novembre 2001. Le quatrième programme indicatif de coopération pour l'aide gouvernementale a été signé le 23 novembre 2011 avec une enveloppe totale de 71,6 millions d'euros et comprenait une coopération déléguée avec l'UE (Pegase ), UNHABITAT (Jérusalem-Est), le PNUD (stratégies environnementales) et la Banque mondiale (eau et assainissement).

Les secteurs prioritaires sont l'éducation et la gouvernance locale. En novembre 2020, la Belgique a reconfirmé ce partenariat en fournissant 10 millions d'euros supplémentaires sur une période de deux ans. Il s'agit d'une extension du portefeuille bilatéral susmentionné toujours en cours qui couvre la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza. La mise en œuvre de l'accord de coopération au développement est réalisée par l'Agence belge de développement, ENABEL https://www.enabel.be/content/enabel-palestinian-territory

La contribution de 10 millions d'euros supplémentaires se concentrera sur :

  1. Améliorer l'employabilité des jeunes en leur fournissant les programmes de formation appropriés et en renforçant leurs compétences du 21ème siècle en fonction des besoins du marché du travail et du secteur privé palestinien
  1. Améliorer l'accès à l'éducation à Jérusalem-Est grâce à la création d'un système éducatif sain, sûr et respectueux de l'environnement pour les étudiants et la communauté dans son ensemble
  1. Contribuer à l'action climatique en soutenant les unités de gouvernement local en Cisjordanie. Le développement économique local, y compris les initiatives vertes telles que la gestion des déchets solides, le recyclage, les énergies renouvelables et les emplois verts, sera encouragé et priorisé

Au-delà du programme d’aide bilatérale, certaines contributions supplémentaires sont également attribuées à :

  • UNRWA : l’Agence des Nations Unies chargée des réfugiés palestiniens dans la région une importante contribution annuelle belge d’environ 8 à 10 millions d’euros OCHA
  • Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU
  • Fonds d’urgence par l’intermédiaire d’ONG belges ou d’ONG internationales
  • Programmes avec des ONG belges, des universités et des organisations partenaires de la société civile
  • Prévention des conflits et sécurité (principalement EUPOL COPPS)
  •  Aide des régions, communautés et entités décentralisées belges

Avec un décaissement annuel de l’aide mondiale d’environ 30 millions d’euros, la Palestine se classe quatrième sur la liste des pays partenaires belges (après la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi).

Des informations plus détaillées peuvent être trouvées sur ODA-tracker of the Belgian development cooperation.